• Alle Beiträge
  • Nur Beiträge auf Deutsch
  • Nur Beiträge auf Französisch

Mit ‘Jafar Panahi’ getaggte Artikel / Textes avec le mot-clef ‘Jafar Panahi’


Des fantômes dans la maison

von/de - 13-2-2013 - Kategorien/Catégories: Allgemein / Général, Filmkritiken / Critiques, Français

Après Ceci n’est pas un film, la nouvelle co-réalisation du cinéaste iranien Jafar Panahi, toujours en résidence surveillée et condamné à 20 ans d’interdiction de tournage, résonne une fois de plus comme un pied de nez plein de désespoir envers les autorités de son pays. Opérant sous la plus grande des contraintes, Panahi n’en poursuit pas moins son parcours cinématographique, comme une nécessité afin de ne pas devenir fou. Pardé joue bien évidemment avec les signes de la situation actuelle du cinéaste, fait appel à un contexte qui le dépasse, et pour lequel on se doit de prêter une attention toute particulière. Non pas qu’il faille se sentir pris en otage par ce référent, mais parce que cette nouvelle œuvre constitue malgré tout un document de combat, dont on ne peut ignorer qu’en le faisant, le cinéaste iranien poursuit crânement sa lutte, se refuse à l’abattement et à la peine qui lui est infligée, et risque même de l’aggraver.

Un cinéaste en crise

Pardé est le récit d’un scénariste qui s’enferme dans une villa en bord de la mer afin de protéger son chien, que de nouvelles mesures du gouvernement menacent d’éradication. Ce simple postulat place le chien comme une présence précieuse, qui à la fois interroge la démarche de son maître et possède sa propre force de vie, tout en permettant à cet homme de garder un contact avec la réalité. Mais cette fragile réalité va se trouver assez rapidement menacée par l’irruption d’une jeune femme dans la maison, et de Panahi lui-même. Tous ces personnages vont alors cohabiter en se croisant par intermittence, en s’observant ou, tout simplement, en s’ignorant, chacun constituant successivement le fantôme de l’autre, comme une présence étrangère qui suscite suspicion et paranoïa.

Weiterlesen/Lire la suite »

Tags/Mots-clefs: , ,

„Geschlossener Vorhang“ des iranischen Regisseurs Jafar Panahi

von/de - 13-2-2013 - Kategorien/Catégories: Deutsch, Videos / Vidéos

Tags/Mots-clefs: , ,

Nebenwirkung garantiert

von/de - 12-2-2013 - Kategorien/Catégories: Deutsch, Filmkritiken / Critiques, Live von der Jury / Le jury en direct

side-effects-03-Side_

 

Mit Steven Soderbergh ist das ja immer so eine Sache. Entweder er landet einen ordentlichen Coup, oder man verlässt wenig beeindruckt das Kino. Sein neuestes Werk Side Effects, das im Berlinale-Wettbewerb läuft, gehört definitiv zur ersten Sorte. Dieser Film hat allem voran die Nebenwirkung, Spaß zu machen. Und das, obwohl er sich an solch sensible Themen wie Pharmaindustrie, Machtinteressen und Psychiatermilieu macht. Wenn die Berlinale sich auch in diesem Jahr wieder sehr politisch positioniert, so ist es Soderberghs Part darin, von der Politik der Psyche zu erzählen, und zwar außerordentlich pointiert und gerissen. Weiterlesen/Lire la suite »

Tags/Mots-clefs: , , , ,

Ouverture du programme « Perspektive Deutsches Kino »

von/de - 12-2-2011 - Kategorien/Catégories: Français, Live von der Jury / Le jury en direct

Vorstellung der Jury

Hier eut lieu la première séance du programme « Perspektive Deutsches Kino », où était proposé en ouverture le film de Sandra Trostel, Utopia Ltd. Devant une salle comble, la nouvelle directrice de « Perspektive Deutsches Kino », Linda Söffker, a rappelé les valeurs fondamentales de cette sélection: offrir une reconnaissance particulière à de jeunes cinéastes allemands, encourager la jeune création et la soutenir. L’attribution du prix « Dialogue en perspective » reste pour les cinéastes d’une aide sérieuse pour trouver par la suite un distributeur, et pouvoir être sélectionné dans d’autres festivals ; il s’agit donc bien d’une « mise en perspective » des films, comme le rappelait lors du déjeuner aux membres du jury, le lauréat de l’année précédente, Florian Schewe.

Romuald Karmakar, le président du jury « Dialogue en perspective », après en avoir présenté les membres, relut alors avec émotion la lettre envoyée par Jafar Panahi au festival de Berlin (où il devait participer en tant que jury de la sélection officielle). Dans cette lettre poignante à la grande force expressive, le cinéaste, emprisonné par le régime iranien et interdit de création et de déplacement pendant 20 ans, espère retrouver, dans les films des autres, ce que lui-même ne pourra désormais plus faire.

Le film Utopia Ltd, de Sandra Trostel, a été l’occasion, pour les spectateurs qui ne les connaissaient pas, de faire connaissance avec les trois jeunes et turbulents (sur l’écran plus que sur la scène) membres du groupe allemand « post-punk » 1000 Robota, de leur rapport à la création, et de leur parcours de musicien.

Tags/Mots-clefs: , , ,